Ma vision du handicap

Mis à jour : août 11

Vision du handicap par Sadia Drouche

La définition de handicap, d’handicapé dans le dictionnaire.

- Handicap : Déficience physique ou mentale, congénitale ou acquise

- Handicapé : Personne atteinte d’une infirmité ou défavorisée à un niveau quelconque.

La vraie question est qui a défini ce terme… ce mot vient de l’anglais, c’était un terme sportif « Hand in cap ». Cette expression était utilisée pour tout type d’action, visant à rendre plus équitable une confrontation.

Le handicap en France est vu comme un frein, un problème, une différence par la société. On l’entend et on le voit, un handicapé est forcément un boulet que l’on traîne, qui nous ralentit dans notre progression.


Vie prive, vie professionnelle, vie sociale et sociétale.


L’état parle d’intégration des personnes handicapées, ce qui est un terme fort, d’ailleurs maintenant on ne dit plus personne handicapée, mais personne en situation de handicap. C’est plus correct 😀

Nous intégrer à la société.

Pourquoi ? Oui pourquoi on ne l’est pas déjà ? Comme personne capable de faire comme tout le monde ? Ou avec des capacités ? Des compétences ? Ou bien juste égale à n’importe quel être humain.

Cette question du handicap m’a toujours fait m'interroger.

Moi mal voyante et atteinte d’une maladie orpheline, sous dialyse et diabétique, dois- je me considérer comme handicapée? La société me le renvoie tous les jours.

Il y a 1 an, j’ai été licenciée de mon travail, j'étais alors animatrice sociale auprès d'un public d'adolescents. J’ai donc été licenciée pour inaptitude, du fait de la perte de mon œil gauche et d'un œil droit peu vaillant. J’étais devenue malvoyante et cela était un problème pour mon emploi. Cette décision prise par les autres m’a peinée car malgré cette nouvelle difficulté qui apparaissait dans ma vie, travailler n’était pas impossible pour moi. J’ai alors compris que beaucoup de personnes projetaient leur propre ressenti face au handicap. Une personne « valide » va s’identifier à la personne en situation de handicap, mais avec sa propre vision et ses propres peurs. Alors forcément si pour elle c’est une source d’angoisses, de peurs et d’incapacité, il est impossible qu'il en soit autrement pour l’autre.

Nous sommes tous le miroir de l’autre, la maladie, le handicap renvoient a une peur profonde de souffrance et de fatalité subies jour après jour. Et ça, ça fait peur.

Heureusement les choses ne sont pas si noires.


Alors, est ce que je me considère comme une personne handicapée?

La réponse est non, non pas parce que je considère que je n’ai pas de problème de santé, mais parce que je suis comme tout le monde. Oui, je suis juste malade, ce qui en soi peut arriver à tout être vivant sur cette terre..

Avec ce mot "handicapé" ou même "en situation de handicap", nous sommes déjà catalogués comme moins capables et différents des autres. Effectivement la maladie ou la diminution physique font qu’il y des difficultés à gérer au quotidien, mais derrière tout cela nous sommes pareils. Je crois que le vrai handicap c’est notre regard face à la maladie et aux personnes qui sont considérées comme différentes du modèle que la société véhicule chaque jour.


Il y a un film que j'ai toujours adoré depuis que je suis très jeune, c’est « Bienvenue à Gattaca ». Ce film parle d’une société futuriste où tous les humains sont parfaits, la conception d’un enfant se fait avec des généticiens qui sélectionnent les meilleurs gènes du père et de la mère. Les plus parfaits gravissent très vite les échelons de la société et les défectueux ont des vies médiocres et ne sont pas considérés.

C’est un peu notre société aujourd’hui, il faut être parfait à tous les niveaux, la perfection est déjà compliquée pour une personne « valide » alors pour un handicapé ! Et soyons réalistes cette perfection n’existe pas !

Le handicap ou la maladie ne font pas partie de cette vision de perfection que la société véhicule, et pourtant nombre de ces personnes réussissent bien mieux que d'autres car ils ont cette rage de dire que "nous sommes comme vous tous".

Capables, courageux et volontaires pour faire partie de cette société qui aurait beaucoup à apprendre de nous.

Alors la question n’est pas de savoir quel est ton handicap mais plutôt quelles sont tes capacités car à y regarder de plus près, nous avons tous des handicaps et ce n’est pas une question de physique ou de maladie.

Tout dépend de notre vision propre, si moi Sadia atteinte de la Cystinose, sous dialyse, diabétique et malvoyante, si je me vois et me définis comme une personne handicapée, alors oui je serai considérée comme telle, mais si ma définition de moi est je m’appelle Sadia et je suis une personne avec des talents, des capacités, des valeurs, alors là ça change tout!

Finalement un handicap ne dépend que de notre perception de l’autre ou de soi et du poids que la société met derrière le mot "handicap "

Sadia Drouche


2 vues

© 2020 Sadia Drouche. Réalisé par alphapix.fr